04/04/2005

Une vieille de circonstance ...

Le pape est mort.
Un nouveau pape est appelé à règner.
- "Araîgnée ? Quel drôle de nom pour un pape. On aurait pu l'appeler libellule ou papillon !"

Je vois que vous n'avez rien compris ... Je recommence :

Le pape est mort.
Un nouveau pape est appelé à règner.
- "Araîgnée ? Quel drôle de nom pour un pape. On aurait pu l'appeler libellule ou papillon !"

Je vois que vous n'avez rien compris ... Je recommence :

Le pape est mort.
Un nouveau pape est appelé à règner.
- "Araîgnée ? Quel drôle de nom pour un pape. On aurait pu l'appeler libellule ou papillon !"

Je vois que vous n'avez rien compris ... Je recommence :

Le pape est mort.
Un nouveau pape est appelé à règner.
- "Araîgnée ? Quel drôle de nom pour un pape. On aurait pu l'appeler libellule ou papillon !"

Je vois que vous n'avez rien compris ... Je recommence :

Le pape est mort.
Un nouveau pape est appelé à règner.
- "Araîgnée ? Quel drôle de nom pour un pape. On aurait pu l'appeler libellule ou papillon !"

Je vois que vous n'avez rien compris ... Je recommence .....

03:33 Écrit par Le Philosophologiste | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Régner n'est plus de mise... ...à Monaco non plus...

Écrit par : Annie | 04/04/2005

*** Premier rire de la journée ... ca rappelle tellement de souvenirs ces phrases ....

Écrit par : Bridge | 06/04/2005

Les commentaires sont fermés.